fren

jeudi, 16 mars 2017 12:33

José Didier Tonato : « les 20.000 logements seront construits avant 2021. Prenez-moi aux mots »

Le gouvernement béninois a inscrit dans son Programme d’Action 2016-2021, la construction de 20.000 logements sociaux. Quelques jours après le lendemain de ce programme d’action, certains médias locaux ont fait savoir que, sur les 20.000 logements, seulement 8.000 seront construits avant 2021. Une information formellement démenti par le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, José Didier Tonato, lors d’une interview exclusive accordée à Bénin Web Tv le 28 février 2017 à Lomé au Togo dans le cadre de l’atelier de validation de l’étude sur le financement de l’habitat abordable dans l’UEMOA auquel il prenait part.

« Les 20.000 logements seront construits avant les 5 ans. Prenez moi aux mots à partir d’aujourd’hui » a-t-il martelé. Il a saisir l’occasion pour exposer les spécificités du système de financement dudit projet : « Le projet 20.000 logements sociaux ne suit pas le système de financement classique qu’on connait pour les logements sociaux. En fait, c’est un financement qui ne fait pas appel au crédit acquéreur ni au crédit promoteur mais à un financement de l’Etat sur la base de ressources concessionnelle longue d’au moins 20 ans à moins de 4 % d’intérêt qui sont placé pour construire les logements. »

A en croire le Ministre Tonato, les acquéreurs n’apponteront aucun franc avant de rentrer dans les logements. De même, les banques n’apporteront aucun franc pour financer les logements, mais bien au contraire, elles gagneront de l’argent en garantissant les acquéreurs. « Le produit 20.000 logements (…) permet de placer des logements F4 à des taux allant de 1 à 2 %. Ça veut dire que l’Etat bonifie le crédit acquéreur. Ça coûte de l’argent 6 à 7 milliards à l’Etat (…) » a fait savoir le Ministre Tonato.

Il est à noter qu’au cours de l’atelier, le projet de construction de 20.000 logements sociaux du gouvernement béninois a été présenté aux participants venus des pays des huit pays de l’UEMOA. Fort d’un système de financement atypique, ce projet a retenu l’attention des participants qui n’ont pas manqué d’apprécier son originalité.

 

SOURCE :https://www.beninwebtv.com

Media